« Vous êtes au volant d'une voiture et vous roulez à vitesse constante. A votre droite, le vide. A votre gauche, un camion de pompiers qui roule à la même vitesse et dans la même direction que vous. Devant vous, un cochon, qui est plus gros que votre voiture. Derrière vous, un hélicoptère qui vous suit en rase-motte. Le cochon et l'hélicoptère vont à la même vitesse que vous. Face à tous ces éléments, comment faites-vous pour vous arrêter ? C'est simple, vous descendez du manège. »

Pourquoi cette blague stupide lui était revenue en tête à ce moment là? Il secoua la tête pour se remettre les idées en place et alluma la radio. Il reconnut immédiatement la chanson, dès les premières secondes.

Here I lay, still and breathless, just like always, still I want some more.

Il sourit et monta le son. Cette chanson...

Mirrors sideways, who cares what's behind, just like always, still your passenger.

Passenger, cela faisait tellement longtemps qu'il ne l'avait pas entendu. Combien de temps exactement, il n'en avait aucune idée; tellement de souvenirs, aussi courts et tragiques soient ils,  y étaient rattachés. Tout ce qu'il savait, c'est qu'il était heureux de l'entendre à nouveau, malgré l'accident. Il alluma ses phares et se redressa sur son siège.

Now to calm me, this time won't you please, drive faster.

Il obéit, comme hypnotisé par la voix du chanteur.

Roll the windows down, this cool night air is curious, let the whole world look in, who cares who sees anything.

I'm your passenger...

Maintenant il s'en souvenait. C'était à une soirée, arrosée d'alcool et bruyante comme pas possible. Jusqu'à cette chanson. Comment avait-il pu oublier? Quatre ans déjà. Tant de choses s'étaient passées depuis ce temps-là. Qui aurait cru qu'il s'en rappellerait ici, sur cette même route qu'il y a quatre ans. C'était à cette soirée, des années plus tôt qu'il l'avait vue pour la première et la dernière fois. Sarah. Il se rappelait encore de ses vêtements, de son parfum, alors qu'elle dansait sur cette chanson. Comment aurait-il pu prévoir que tout s'arrêterait sur cette fameuse autoroute? Il sécha ses larmes et chanta le peu de paroles qu'il restait.

Roll these misty windows down to catch my breath, and then go and go and go, just drive me home and back again.

Here I lay, just like always. Don't let me go. Take me to the edge.

Comment avait-il pu l'oublier?

T.B.